Une troisième tournée de demies, svp!

__

Les Migné Boys entrent pour la troisième fois dans le dernier carré de la Coupe de France. Ça reste une belle histoire pour une équipe de trentenaires qui, avouons-le, est aux échecs de haut niveau ce que le kebab du coin est à la gastronomie.

__

Luc ayant décidé d’emmener (victorieusement) l’équipe de Coupe de la Parité ce même dimanche à Limoges, le traditionnel triptyque mignanxois Bedouin-Saada-Picard se retrouvait orphelin. Cette fois-ci les célèbres salade-tomate-oignons du Poitou étaient accompagnés de Seb Tranchant. Celui-ci étrennait son meilleur classement à 2355: avec 100 points de plus en un an, ça fait de lui l’un des plus vieux espoirs français.

IMG_1139Seb, dans le rôle de la sauce Samouraï, surpris de gagner son premier match de coupe

__

1er Echiquier: Calistri-Picard

Tristan est réputé pour la qualité de ses préparations, surtout avec les blancs. Pas étonnant que ses collègues lui aient donné le 1er échiquier avec l’avantage du trait. Néanmoins, le multiple champion de Corse décida semble-t-il que ce quart de finale n’était pas une occasion assez importante pour dévoiler ses analyses. Il fit semblant de réfléchir pendant quelques heures avant d’accepter une paix des braves (le couteau sous la gorge).

2ème échiquier: Tranchant-Valuet

Voilà une partie beaucoup trop compliquée pour être discutée et analysée: tout le monde fut presque rassuré quand la nulle s’imposa apparemment.

3ème échiquier: Bedouin-Guilleux

Une ouverture explosive qui s’achève par des multiples répétitions de coups possibles de part et d’autre et qui finit tragiquement: c’est le scénario Hitchcockien que nous offraient les deux joueurs les plus combatifs du jour. Au jeu du lancer de pièces, c’est Xavier qui l’emportait, comme souvent en coupe d’ailleurs: rien que pour cette cuvée ça fait 3/3.

4ème échiquier: Chevallier-Saada

« L’important c’est la fin »: c’est sur ce gimmick que l’on se quittait samedi soir. Et c’est sur ses mots que Julien rentrait dans le Surgérois. Ce qui se passe dans l’ouverture (ratée), le milieu de jeu (dont on est passé au travers) et pendant l’assaut final du roi noir (qui faisait son signe de croix) n’intéressera que les historiens. Les fans de l’Ogre retiendront le résultat, car « l’important, c’est la fin! ».

Le hot dog n’ayant plus le vent en poupe dans les snacks de l’hexagone, on vous donne rendez-vous dans un bon vieux grec du côté de Saint Quentin (dans l’Aisne) le samedi 25 juin pour la demie finale. Et le lendemain pour la finale si jamais.

1 Commentaire

  1. Juliano's Gravatar Juliano
    23 mai 2016    

    Bravo à tous et à toutes! Pour les demi de Coupe de France comme pour la finale de la parité! Dimanche « perfect » !

Connexion

Commentaires récents

Classements TOP10

2700chess.com for more details and full list

Archives