Coupe franche

On n’ose jamais vraiment y croire en début de saison. C’est loin, lent, ingrat, et à la fin tu finis par te faire promptement sortir par quatre GM qui n’ont jamais vu la tronche d’un 32ème de finale dans une MJC du Loir et Cher.

Retour quand même sur un parcours sans faute.

3ème tour, 12 décembre 2015: La Couronne-Migné

Une équipe de jeunes loups encadrée par Clem partait la fleur au fusil contre une équipe modeste mais qui affichait d’ores et déjà ses ambitions grâce à une compo intelligente. Heureusement, l’expérience de Clem avait anticipé les choses et Luc, en stoppeur, contenait le toujours dangereux John Reed au dernier échiquier. Les 3 points suivants validaient le ticket pour les 32èmes de finale.

32ème de finale, le 17 janvier 2016: Migné-Clermont

Comme chaque année, on bénéficie d’un petit coup de pouce du destin sous la forme d’un forfait. Bah oui, car pour rallier Migné c’est toujours un calvaire. Et à l’arrivée toujours les mêmes grognards en face. Souvent décidés à en découdre, les auvergnats ont préféré laisser filer leur chance cette année. Sans doute la faute à un calendrier surchargé sous l’effet du week-end de championnat annulé du fait des événements de novembre.

Ce n’est que partie remise: nous nous déplacerons en Auvergne quand nous y serons convoqués!

16ème de finale, le 20 mars 2016: Agen-Migné

L’occasion de retrouver cette belle région mais aussi de croiser le fer avec l’une des équipes les plus soudées et les plus sympathiques de l’Ouest. Les agenais sont réputés pour leur pugnacité face à des équipes favorites. Leur effectif réduit ne les empêche jamais ,de se mobiliser dans les moments importants, la preuve en est quelques saisons magnifiques en Nationale 1 où ils obtinrent leur maintien à mi-championnat alors que leur moyenne élo les condamnait quasiment. Mais cette fois c’est une équipe amoindrie qui se présentait face à nous. La faute à quelques obligations professionnelles et estudiantines. Pas de ça chez les Migné Boyz qui ont depuis longtemps abandonné toute ambition professionnelle tant qu’ils n’auront pas brandi le trophée.

16èmeUn match qui fut plus que compliqué malgré le brio de nos deux derniers échiquiers qui gagnèrent leurs parties sans accroc. Il faut dire que Ju et le Capitaine portent leur croix depuis deux saisons maintenant et que le calvaire semble ne jamais finir. Une fin de carrière qui s’approche à grand pas mais il faut se méfier du vieux lion assoupi. Un coup de griffe est toujours possible. Pas cette fois cependant et si l’Ogre de l’Aunis se faisait mater, le capitaine disposait lui des pièces blanches. Elles ne lui servirent pas à grand chose après une ouverture pénible suivi d’un sacrifice de pion qui ressemblait rapidement à une perte de matériel.

Sans vraiment comprendre comment, le zeitnot débouchait sur une finale Tour+Caval+3 pions contre Tour+Fou+3 pions. Dix coups plus tard, le capitaine perdait/sacrifiait son cavalier sans trop de raisons. La finale Tour+Fou vs Tour qui en découlait nous promettait bien des rebondissements tant le niveau d’expertise en finale était approximatif de part et d’autre. A 20h45, on pouvait cependant signer la feuille avec soulagement.

8ème de finale, le 1er mai: Sucé-Migné

Dire qu’on était ravis de cet appariement! L’occasion de prendre notre revanche de la saison passée. Le temps de se rendre compte qu’on disposerait sans doute d’une équipe inférieure sur le papier et nous voilà parti pour quatre zeitnots à l’horizon. Bah oui car les louveteaux de l’Erdre sont réputés pour leur rapidité. Les gars n’ont pas le temps, écrasent la pendule sans coup férir et mettent une grosse pression. Celle-ci fit d’ailleurs chavirer notre surgérois préféré, qui cette fois dut s’avouer moins leste que son Peio d’adversaire.

Heureusement que nos buteurs Luc et Xav portaient encore une fois deux estocs de génie aux 3 et 4. Restait alors une partie sans grand enjeu au 2ème échiquier tant le capitaine ne pouvait pas perdre dans une finale de tour avec un pion de plus. On ne décrira pas davantage la fin de cette finale tour+pion vs tour car on n’est pas là pour se faire des ennemis. Philidor lui, se retournait 3 fois dans sa tombe.

8ème

1/4 de finale, le 22 mai: Migné-Juvisy

A domicile: venez nombreux pour supporter les Migné Boyz. Et tant que vous y êtes, amenez vos compagnes: il parait que Tristan « Giroud » Calistri sera de la partie. S’il n’a plus ses jambes d’antan, il restera encore longtemps le préféré de certaines.

zmP2P5HiTristan, le capitaine de route de Juvisy

Connexion

Commentaires récents

Classements TOP10

2700chess.com for more details and full list

Archives