Deux victoires pour rien!

Quel délicieux week-end tourangeau les 12 et 13 mars dernier s’annonçait! L’occasion de faire le break sur nos poursuivants en cas de victoires contre Juvisy puis Tours. Sur le papier, les équipes étaient très homogènes et sans doute redoutables mais 2 victoires restaient envisageables.


Samedi 12 mars: Migné-Juvisy

Au premier échiquier Seb jouait sa norme et bien qu’il affrontait le MI Fabien Guilleux, on est devenu vite très confiant tant la position et la pendule tournaient favorablement. Dans nos têtes, ce fut 1-0 très vite. Tant et si bien que les 3 nulles rapides de Ju, Xav et Valou étaient de bonne augure. Malheureusement, Inès fut trop timide face à une adversaire inspirée et seule la victoire de Clem nous permit de prendre l’avantage (2-1) avant que Luc assure une nulle et le match en même temps. Le capitaine finissait même par gagner une partie (c’est rare) afin, une fois n’est pas coutume, de gagner le match par deux points d’écart.


Dimanche 13 mars: Tours-Migné

Sur leurs terres, les tourangeaux ont toujours une équipe très équilibrée et sans faiblesse. Au dernier échiquier peut-être…mais ce ne fut pas le cas cette fois car une défense opiniâtre de sa jeune adversaire ne permit pas à Inès de l’emporter.

Avant ça, Sébastien avait opportunément glané son dernier demi-point nécessaire mais il nous restait alors 2 échiquiers blancs. Le demi-point de Xav avec les noirs était bon à prendre mais la défaite pendait au nez de Luc avec un cadran à l’image de sa position. On avait beau tourner les choses dans tous les sens on était menés (0-1) et les positions de Clem, Valou et Romain restaient bien peu claires tandis que Julien ne pouvait espérer mieux que le demi-point. C’est le moment que Valou choisit pour donner l’assaut et poursuivre une excellente saison (1-1) tandis que Clem poussait au maximum sa position pour prendre un léger avantage face au toujours solide Henri Carvallo.

A l’approche des zeitnots, l’affaire s’emballait sérieusement et le capitaine empochait un point opportuniste: embringués dans des complications qui les dépassaient très largement (voir les analyses ci-après), le capitaine décidait d’aller en griller une malgré les 6 minutes qu’indiquait son sablier. Par un heureux hasard cette fameuse « technique d’endormissement » – théorisée par Seb le capitaine d’un jour – fonctionnait enfin et Bruno Dieu oubliait sa propre pendule au 21ème coup. Ouf! (2-1). D’autant plus que Julien devait rendre les armes face au MI Yann Salaun, auteur d’un très bon week-end (2-2). Tous nors reagrds étaient désormais tournés vers Clem contre Henri Carvallo mais le pion de plus finissait par parler davantage que les divers réseaux de perpèt’ dans une finale de dames endiablées! 3-2 au final, un score qui nous convient bien tant il témoigne à la fois de nos limites et de notre opportunisme.


Deux victoires en deux matchs…excellent en soi mais inutile car Lisieux gagnait ses deux matchs dans le même temps. Un résultat qui nous oblige à porter un regard lucide sur le classement

classement

Malgré une saison réussie et 9 victoires en 10 matchs, nous ne sommes que 3ème. Et si nous voulons remporter le championnat nous devrons impérativement remporter nos deux prochains matchs et espérer un faux pas des Clichois qui en semblent tout à fait capables!

Connexion

Commentaires récents

Classements TOP10

2700chess.com for more details and full list

Archives